Visiter la Bay of Islands, une destination paradisiaque en Nouvelle-Zélande

Après avoir exploré Whangarei et Tutukaka, notre périple dans le Northland (à l’extrémité septentrionale de l’île du Nord) continue en direction d’une des destinations les plus visitées de cette région de Nouvelle-Zélande, et à juste titre : la paradisiaque Bay of Islands ou Baie des îles, à 3 heures de route d’Auckland.

Que faire dans la Bay of Islands ?

Comme son nom l’indique, la Bay of Islands est une grande baie remplie de petites îles, qui peut se visiter de différentes manières : en bateau, à pied, en kayak, en hélicoptère, en saut en parachute… Dans tous les cas, les vues sont (comme vous le verrez) à couper le souffle ! Ces paysages figurent facilement dans le Top 5 des plus beaux que nous avons vu en Nouvelle-Zélande.

L’autre particularité de cette région est qu’il s’agit de l’une des premières à avoir été colonisée par les européens. Russell, qui est aujourd’hui un petit village au charme très retro, fut d’ailleurs la première capitale de la Nouvelle-Zélande. Les visites liées à l’histoire de la Nouvelle-Zélande ne manquent donc pas dans cette région, qui fut également une terre maorie bien avant l’arrivée des européen. Le site historique le plus important est le Waitangi Treaty Grounds, que nous n’aurons malheureusement pas eu le temps de visiter (comptez une demi-journée de visite pour la visite guidée avec spectacle de danses maori), où fut signé le traité qui mettra fin à la guerre entre les maoris et les européens et fit de la Nouvelle-Zélande une colonie britannique.

Si bon nombre de touristes choisissent de se baser à Paihia (qui est effectivement une bonne base pour partir faire les excursions les plus classiques comme la journée en catamaran dans les îles), le charme de la Bay of Islands se situe pour moi davantage dans les endroits moins touristiques : Russell, Kerikeri, ou encore la méconnue Péninsule de Mahinepua, sorte de mini Bay of Islands encore plus au nord, sont autant de destinations qui m’ont tout autant ébahie que les îles de la baie en elles-mêmes !

Dans cet article, je vous propose un petit aperçu de nos visites dans la région de la Bay of Islands, où nous n’aurons passé qu’une seule nuit. Si c’était à refaire, j’ajouterais probablement une nuit supplémentaire pour combiner ces visites avec une excursion en bateau dans les îles. De nombreuses compagnies proposent ces visites, que ça soit à la demi-journée, à la journée, en catamaran, en speed boat,… Il y a le choix ! En fonction de la saison, il y a aussi la possibilité de voir des dauphins et des baleines.

Une autre excursion populaire si vous avez encore un jour de plus devant vous est le Cape Reinga, la pointe nord de l’île du Nord. Les excursions à la journée depuis Paihia comportent beaucoup de route. Une alternative dont nous avons entendu beaucoup d’avis positifs sur place est l’excursion « fly and drive » organisée par Salt Air qui combine le vol panoramique aller-retour et une visite guidée sur place. Attention, cette excursion n’a pas lieu tous les jours. Nous avons fait un autre vol avec Salt Air et c’était génial, je vous en reparle plus bas.

Sur la route de la Bay of Islands

Avant d’arriver à la Bay of Islands, nous avons fait quelques arrêts sur la route depuis Tutukaka. Après un bref arrêt à la Whangaruru Bay, nous sommes arrivés un peu par hasard (il nous fallait de l’essence !) sur la Oakura Bay, où nous avons trouvé un excellent petit fish & chips face à la mer, le Skips Fish N Chips. Poisson frais, pas cher : c’est vraiment le lunch rapide parfait en Nouvelle-Zélande !

Nous avions ensuite prévu de faire une randonnée (la Whangaruru North Head Walking Track) dans la Péninsule de Whangaruru, mais nous nous sommes finalement contentés d’une petite balade près de la Puriri Bay, nos coups de soleil du premier jour se faisant encore fort sentir. La Bland Bay, déserte, était magnifique.

La suite de la route vers la Bay of Islands était également splendide : on avait envie de s’arrêter partout !

The Duke of Marlborough : une nuit dans le plus vieil hôtel de Nouvelle-Zélande

C’est à Russell que se trouve le plus vieil hôtel de Nouvelle-Zélande, au style très British : le Duke of Marlborough. Récemment rénové, il s’agit là d’un des meilleurs rapports qualité-prix que nous avons vu en Nouvelle-Zélande. Je crois que vous pouvez difficilement trouver meilleur endroit où loger dans la Bay of Islands si comme moi vous aimez les endroits historiques qui ont du charme. Le slogan de l’hôtel : « Refreshing Rascals & Reprobates since 1827 » !

En plus d’être un endroit historique bien préservé, l’hôtel met également en avant les artistes locaux grâce à une collaboration avec la galerie d’art locale (la South Seas Gallery, juste à côté sur York Street). Lors de notre passage, c’était une exposition des œuvres de l’artiste Néo-Zélandais Lester Hall, que j’ai adoré.

Un des autres points forts du Duke of Marlborough est son restaurant : c’est là que nous avons mangé le soir, avec une vue de dingue sur l’eau depuis notre table en terrasse. La nourriture (mettant en avant fruits de mer et autres produits locaux) était délicieuse et les prix très raisonnables. C’est également un bon endroit pour déguster une belle gamme de vins locaux (ils proposent différentes formules de dégustation).

On a fini notre repas juste à temps pour aller admirer le coucher du soleil le long de l’eau… Splendide !

Russell, un véritable voyage dans le temps

Alors que les motels s’enchaînent les uns après les autres du côté de Paihia, de l’autre côté de la baie Russell résiste encore au tourisme de masse. Certes, il vous faudra sans doute emprunter un ferry pour visiter les environs depuis Russell (un ferry piétonnier relie Paihia à Russell et le ferry pour voiture part de Opua), mais le charme de Russell en vaut vraiment la peine. Et puis, il y a des ferrys réguliers tout au long de la journée ! Donc même s’il est possible de visiter Russell à la journée depuis Paihia, je vous conseille d’y loger car on profite mille fois mieux de ce charmant petit village quand on peut se balader seuls sur sa promenade côtière une fois que tous les touristes de Paihia sont repartis !

Le front de mer de Russell a vraiment un charme fou. La promenade est bordée par plusieurs petits restos et cafés, et de jolies maisons de style colonial. Russell a vraiment un côté hors du temps : la Nouvelle-Zélande a l’art de préserver ses endroits historiques.

Au bout de la promenade de Russell, vous pouvez visiter le Pompallier Mission and Printery, datant de 1842, une ancienne imprimerie qui fonctionne toujours ! Malheureusement elle était fermée le jour de notre visite. C’est aussi à Russell que se trouve la plus vieille église anglicane de Nouvelle-Zélande, Christ Church.

Il y a également pas mal d’activités à faire dans les environs de Russell, à commencer par la Flagstaff Hill, où vous pourrez en apprendre plus sur les conflits entre maoris et britanniques tout en admirant un point de vue à quasiment 360 degrés sur Russell et la Bay of Islands.

Pour d’autres points de vue, vous pouvez également faire une courte randonnée, la Tapeka Point Track. Malheureusement, nous n’avons pas eu le temps de la faire mais ça avait l’air très sympa.

La région possède également plusieurs vignobles. Même si je n’ai pas été ébahie par les vins qu’on y produit, si vous avez le temps, une fin de journée à la Omata Estate Winery, avec vue sur les vignobles et  sur la Bay of Islands en dégustant votre wine tasting, est plutôt sympathique !

Survol en hélicoptère de la Bay of Islands avec Salt Air

Avec un jour seulement pour explorer la Bay of Islands, nous avons fait le choix du survol de la baie en hélicoptère plutôt que de la journée en bateau. Et je pense que ce fut un assez bon choix ! Si vous ne devez faire qu’un vol en hélicoptère en Nouvelle-Zélande, je vous recommande vraiment de le faire ici : non seulement car il y a moins de risque d’annulation qu’au Tongariro (où la météo est vraiment capricieuse), mais surtout car la Bay of Islands est une destination qui se prête vraiment bien à la découverte par les airs. On ne se rend véritablement compte de la multitude des petites îles qu’une fois que l’on prend de la hauteur. Nous avons eu une chance folle avec la météo, tout simplement parfaite : une expérience inoubliable. C’est clairement le plus beau vol en avion/hélico que j’ai pu faire jusqu’à présent !

Nous avons volé avec la compagnie Salt Air qui se trouve à Paihia. Nous avons choisi le tour panoramique qui survole la Baie des îles jusqu’au fameux Hole in the Rock, la grotte de Motukokako Island, au large du Cap Brett, que traversent généralement les bateaux. L’autre chose sympa avec Salt Air, c’est que leurs hélicoptères sont petits : il y a donc peu de chance de se retrouver au milieu avec une vue moindre (nous avons eu la chance de ne pas devoir partager notre vol avec un autre client, donc j’étais à l’avant avec le pilote et Monsieur seul à l’arrière).

Salt Air propose aussi une excursion en petit avion jusqu’au Cape Reinga, qui permet de combiner un survol (plus rapide) de la Baie avec une découverte du Nord de l’île du Nord par les airs, avec notamment la fameuse 90 Miles Beach. Si vous avez le budget et envie de découvrir le Cape Reinga, on nous a beaucoup recommandé cette excursion (il faut dire que ça évite de faire pas mal de route !).

En attendant notre vol, nous avons pris notre petit-déjeuner à Paihia chez Alfresco. Ici, c’était plutôt petit-déjeuner à l’américaine: hyper copieux avec pancakes au bacon, sirop d’érable et… glace ! Heureusement, on a pas le mal d’hélicoptère ! C’est tout ce que nous aurons vu de Paihia, mais honnêtement ça nous a suffit. Nous avons passé le reste de notre journée à visiter les sites moins populaires dont je vous parle ci-dessous.

Visite historique à la Kerikeri Mission Station

Après ce superbe vol, nous avons pris la direction de la Kerikeri Mission Station, fondée en 1819 par les missionnaires chrétiens, un des premiers endroits où ont cohabité européens et maoris. Nous y avons visité le Stone Store, le plus vieux bâtiment de Nouvelle-Zélande, aujourd’hui transformé en un très chouette magasin de souvenirs, avec un joli choix de produits locaux et funs. Le meilleur endroit que nous avons vu sur tout notre voyage pour acheter des souvenirs !

En nous baladant autour, nous découvrons aussi d’anciennes fortifications maoris, un petit café tout mignon, et une église tout en bois. A nouveau, on a vraiment l’impression de voyager dans le temps.

Les Rainbow Falls, chutes d’eau à Kerikeri

Toujours à KeriKeri, nous avons ensuite été faire une tour aux Rainbow Falls, de jolies chutes d’eau faciles d’accès. Les plus aventureux essayent ici d’escalader les parois menant aux chutes pour passer derrière celles-ci… Attention cependant, c’est vraiment glissant, personnellement on ne vous le recommande pas : on a vu plusieurs personnes essayer mais personne n’y est arrivé.

La Péninsule de Mahinepua : destination alternative à la Bay of Islands

En continuant la route vers le nord, nous sommes finalement arrivés dans la splendide Mahinepua Peninsula. La route côtière qui y mène est tout simplement magnifique ! Nous avons beaucoup aimé cette région très peu touristique. Les vues sont dignes de ce que l’on peut voir dans la Bay of Islands, sauf qu’ici il n’y a vraiment personne !

Nous avons choisi de faire la randonnée jusqu’au somme de Saint Paul’s Rock (St Paul’s Rock Trail). Attention, le point de départ n’est pas super facile à trouver et personne ne savait nous donner le chemin (ça vous montre à quel point c’est peu fréquenté !).

Si la randonnée est considérée comme facile car assez courte, je n’avais pas réalisé à quel point la montée finale vers le sommet du rocher serait plus délicate. Moi qui ai la phobie de l’escalade, je me suis retrouvée face à un haut mur de pierre haut de plusieurs mètres qu’il faut escalader aidé seulement d’une chaîne en métal ! La vue était déjà sympa sans monter tout au sommet, mais comme j’étais déjà montée jusque là, j’ai affronté ma peur et finalement (après une première tentative avortée et quelques encouragements) j’ai gravi les derniers mètres qui me séparaient du sommet et de son point de vue panoramique à couper le souffle !

Si je suis contente de l’avoir fait (les vues en valaient vraiment la peine), je ne suis pas certaine de recommander cette randonnée aux personnes qui comme moi ne sont pas très rassurées sur les sections d’escalade. Le site n’est vraiment pas assez sécurisé et les accidents sont vite arrivés. Toute seule, je ne suis pas sure que j’y serais arrivée. Ici, j’ai suivi les instructions de Monsieur qui me disait exactement où poser mes pieds, en essayant de ne pas réfléchir à autres choses, et je pense que c’est comme ça que j’y suis finalement arrivée. Dans tous les cas, c’est une randonnée qui est clairement déconseillée quand il pleut, a plu ou risque de pleuvoir (vous imaginez pourquoi).

Avec le stress, j’ai même oublié de prendre une photo de la paroi, mais en voici une trouvée sur Instagram pour vous donner une meilleure idée de la difficulté :

Vous trouverez également des indications plus précises pour y arriver sur le site de NZ Frenzy, le guide qui nous a beaucoup inspiré pour ce voyage en Nouvelle-Zélande.

Si vous n’avez pas envie de faire de l’escalade, il existe une alternative plus simple pour découvrir les paysages côtiers de la péninsule de Mahinepua, la Mahinepua Peninsula Track.

 

A suivre : la forêt de Waipoua !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.