Visite de l’Abbaye de Villers (+ belle randonnée de 9,5 km)

Cette année, et comme beaucoup d’entre vous je pense, nous prenons le temps de découvrir des sites proches de chez nous, mais dont nous reportions la visite depuis des années. La période de déconfinement nous a donc permis de visiter un des sites majeurs du Brabant Wallon, les ruines de l’Abbaye de Villers à Villers-la-Ville classées au Patrimoine mondial de l’UNESCO, et de faire une chouette randonnée dans les environs.

L’Abbaye de Villers, un morceau d’histoire

L’Abbaye de Villers (que l’on appelle souvent Abbaye de Villers-la-Ville, à tord apparemment !), fondée au 12ème siècle par Bernard de Clairvaux, fut l’une des plus grandes abbayes cisterciennes d’Europe. L’abbaye connu deux âges d’or, au 13ème puis au 18ème siècle, avant que ses moines ne soient chassés par la Révolution française. L’abbaye est alors saccagée, et tombe en ruines… Ses ruines romantiques ont attirés les touristes dès le 19ème siècle : même Victor Hugo viendra en visite à Villers à plusieurs reprises (il y aurait même laissé un graffiti dont on peut découvrir l’emplacement durant la visite – il est bien caché, dites-moi si vous aussi vous le trouvez !). Aujourd’hui, avec ses 50.000 m2 de murs préservés et ses 5000 m2 de voûtes romanes et gothiques, l’Abbaye de Villers est l’un des plus grands ensembles archéologiques de Belgique et est également classée comme Patrimoine exceptionnel de Wallonie.

Les panneaux d’explications qui jalonnent le parcours vous permettent d’en apprendre un peu plus sur l’histoire de chaque ancien bâtiment que vous traversez, même si la balade dans ces lieux mystiques se suffit à elle même…

Les jardins de l’Abbaye

Outre les ruines, ce qui vaut également la visite (surtout en mai-juin quand les fleurs et notamment les roses sont à leur apogée), ce sont les beaux jardins de l’abbaye, au nombre de 5, et qui possèdent des styles différents :

  • le Jardin des Simples : un jardin médicinal d’inspiration médiévale
  • le Jardin des Moines : un jardin de plantes médicinales actuelles (près de 300 espèces)
  • le Jardin de la Pharmacie : un jardin avec d’autres plantes médicinales d’aujourd’hui
  • le Jardin de l’Abbé : un jardin d’ornement classique, à la française, garni de rosiers et d’hortensias
  • le Jardin des Senteurs : un Sentier méditatif autour de plantes odorantes mène à l’ancienne Chapelle Saint-Bernard dans les hauteurs de l’abbaye : peu de visiteurs s’y aventurent car c’est un peu à l’écart, mais c’est vraiment sympa et on a une très belle vue sur le site une fois arrivés en haut.

En plus de ces 5 jardins, j’ai également adoré ligne du temps (normalement à l’entrée du site – actuellement on sort par là) qui fait un parallèle entre l’histoire de l’abbaye, l’histoire du monde et… l’histoire des roses ! Des roses ont été plantées face à l’époque correspondant à leur création : cette ligne du temps des rosiers anciens vraiment original et intéressant comme manière de présenter l’histoire !

Villers-la-Vigne, le vignoble de l’Abbaye de Villers

A son apogée, l’Abbaye de Villers possédait son propre vignoble. Celui-ci a été ressuscité depuis les années 90 par un groupe de passionnés, qui a fondé la Confrérie du Vignoble de l’Abbaye de Villers-en Brabant (ASBL). On peut avoir un beau point de vue sur les vignes en montant au sommet des terrasses qui se trouvent dans le prolongement du Jardin de l’Abbé. Le vignoble est lui même réparti sur 5 niveaux. Malheureusement, le vin produit n’est actuellement pas commercialisé : il est réservé à la consommation des membres de la Confrérie. Le seul moyen pour en déguster est de participer à l’une des visites guidées du vignobles, qui ont lieu en général d’avril à septembre, le premier samedi du mois à 14h30. Par contre, le Marc de Villers-la-Vigne, issu des moûts des grappes du vignoble, est en vente à la boutique de l’Abbaye.

Les bières de l’Abbaye de Villers

Mais évidemment, qui dit abbaye dit aussi bière ! Si les moines de l’Abbaye de Villers produisaient également leur propre bière, les quelques plants de houblon qu’il reste aujourd’hui sur le site sont purement didactiques.

Par contre, on reproduit de la bière sur le site de l’abbaye depuis quelques années ! Depuis 2016, l’Abbaye de Villers possède une micro-brasserie qui brasse deux bières bio artisanales in situ. Celles-ci peuvent s’acheter à la boutique de l’abbaye. On trouve d’un côté la V, une reconstitution de la bière bue par les moines au 18ème siècle (recette basée sur les archives de l’abbaye), une bière d’abbaye relativement légère, et de l’autre la IX, une bière de dégustation (une triple) à 9 degrés. J’ai beaucoup aimé les deux et je vous recommande de vous en procurer au moins une de chaque à la fin de votre visite si vous aimez la bière !

La Confrérie des Hostieux Moines de l’Abbaye de Villers brasse également deux autres bières, La Ténébreuse (une brune à 8 degrés) et La Lumineuse (une blonde à 6,5 degrés).

Randonnée de 9,5 km entre forêts et champs autour de l’Abbaye de Villers

Après avoir passé près de deux heures dans l’enceinte de l’abbaye, nous avons poursuivi notre découverte de la région avec une belle randonnée de 9,5km qui permet d’explorer les forêts et champs dans les alentours de l’Abbaye. Cette randonnée, accessible à tous, passe notamment par le Bois de l’Ermitage, le Bois de Sainte-Catherine et le Bois d’Hez, et par les petits villages de La Roche et de Tangissart. Une balisage est présent sur l’ensemble de la randonnée, il suffit de suivre le rectangle jaune (juste un peu délicat au niveau des villages, il faut donc mieux avoir le plan sur soi au cas où).

Il y a d’autres balades à faire dans la région, mais la carte de celle-ci se trouvait également dans la brochure gratuite « randonnées en Wallonie » qu’il est possible de se procurer à la boutique de l’abbaye, c’est donc pratique ! L’itinéraire détaillé de la balade est également accessible en ligne ici.

Visiter Villers-la-Ville en pratique

Covid-19 oblige, il est actuellement obligatoire de réserver votre visite à l’abbaye. Toutes les infos se trouvent sur leur site. Il est également important de noter que pour l’instant, le centre d’accueil étant fermé, la visite se fait dans le sens inverse (l’accueil se fait directement au niveau des ruines, suivre le fléchage). La visite se termine par contre par le magasin qui vous permettra de faire le plein de bières et de produits locaux !

Les restaurants étant eux aussi encore fermés, nous n’avons pas mangé sur place, mais il y a en temps normal deux petits restos pour vous restaurer juste à côté de l’abbaye. Sinon, les villes de Nivelles et de Louvain-la-Neuve sont également toutes proches.

Côté logement, il n’y a pas énormément de choix dans les environs directs mais j’ai tout de même noté quelques options sympas pour une staycation :

  • Bubblewood, une bulle transparente pour dormir en regardant les étoiles – ça me fait bien envie, j’avais adoré l’expérience en France
  • Indrani Lodge à Loupoigne, un B&B haut de gamme avec un pop-un restaurant dont j’ai entendu le plus grand bien
  • le Relais de l’Empereur, un hôtel tout confort à Genappe

L’Abbaye de Villers accueille également des événements, spectacles et concerts tout au long de l’année, notamment la fameuse Nuit des Chœurs. A nouveau, consultez le site de l’abbaye pour découvrir le programme du moment.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.